Bienvenue dans ce premier article de réflexion sur la photographie. Mais qu’est ce que la photographie et quel est son principe ? Derrière ce terme on retrouver 3 choses : la technique, l’art utilisant cette technique et l’image obtenu par l’utilisation de cette technique. Allez c’est parti pour un petit tour d’horizon de ce qu’est la photographie !

Interlude Photographique… On retrouve dedans le terme de la photographie et vous vous en doutez cet art a donc une place particulière pour moi. Ce n’est pas qu’un simple mot mais bien tout un univers à part entière !

Vous avez dit photographie ?

Le terme photographie a été imaginé par John Herschel, un astronome britannique aussi philosophe, physicien, météorologue et un des pionniers de l’invention de cette technique. Rassemblant les racine grecque ~photo signifiant  « qui utilise la lumière » et ~graphie signifiant « qui aboutit à une image » pour aboutir à un mot se traduisant par « peindre avec la lumière » ce terme désigne la technique qui consiste en la création d’une image par l’action de la lumière sur une surface photosensible.

Pour comprendre ce que cela signifie il faut se demander pourquoi voit-on un objet, qu’est ce qui fait que l’on voit ? Eh bien, c’est grâce à la lumière. La lumière, partant d’une source lumineuse (soleil, lampe, flash…) se propage en ligne droite (dans un milieu transparent et homogène) et rencontre un objet qui réfléchis plus ou moins cette lumière ; le plus ou moins dépend de la couleur touchée par la lumière. Une fois la lumière réfléchies cela arrivera qu’elle rencontre notre œil qui transformera l’information pour la transmettre à notre cerveau. Pour la photographie ce sera un principe similaire avec premièrement la photographie argentique (utilisation de pellicule) puis par la photographie numérique (utilisation d’un capteur numérique). Le graphique ci-dessous illustre ce principe.

La photographie « argentique »

La photographie argentique est la technique photographique permettant d’obtenir une image (photo) par un processus photochimique passant par l’exposition à la lumière d’une pellicule d’halogénures d’argent (la plupart du temps) et à son développement. L’exposition a lieu grâce à une chambre noire ; un cube contenant la pellicule avec une ouverture laissant entrer la lumière pendant un temps donné pour qu’elle frappe la surface de la pellicule qui change à la lumière pour faire l’image.

La première photographie prise par ce procédé est « Point de vue du Gras », que vous pouvez voir au dessus, une photo de 16.2×20.2cm représentant une aile de la propriété de Joseph Nicephone Niepce à Saint-Loup-de-Varennes en 1826. Le photo a été prise sur des plaques d’étain recouvertes de bitume de Judée, sorte de goudron naturel qui possède la propriété de durcir à la lumière et a nécessité une exposition à la lumière d’une durée de 8 à 10 heures voir de plusieurs jours (selon les sources).

Un procédé qui évolua

Au fur-et-à-mesure des années la photographie évolua très vite grâce à l’acquisition des recherches par l’état en 1839 donnant la possibilité à tous de travailler et d’améliorer le procédé sur trois axes : la réduction du temps d’exposition (réduit à une demi heure à l’époque), l’amélioration de la stabilité des tirages et la simplification de l’utilisation des appareils mais aussi les supports pellicule (passant de pellicule à différente sensibilité à la lumière à différents tons de gris puis à couleurs).

Aujourd’hui la photographie argentique ne représente plus qu’une faible part de la photographie, de part le fait que de moins en moins de photographes la pratiquent, que la plupart des grands fabricants ont cessé les recherches dans ce domaine mais aussi que la photographie numérique est devenue très abordable. Il est toutefois à notre que plus en plus de photographes ces dernières années recommencent à s’intéresser à le procédé argentique pour son coté artistique.

La photographie « numérique »

A ce jour tout le monde l’a utilisé, que ce soit dans un portable, un appareil photo compact etc… mais combien savent vraiment comme cela fonctionne ? C’est un procédé qui reprend le fonctionnement d’un appareil photo argentique ; une chambre noire qui enferme non pas une pellicule mais un capteur numérique permettant de transformer la lumière en courant électrique transformé ensuite en données numériques. C’est un procédé qui vit le jour en 1969 avec l’invention par George E. Smith et Willard Boyle du premier capteur CCD et en 1975 avec la sortie du premier prototype d’appareil photo équipé de ce genre de capteur.

Je ne vais pas m’étendre plus sur ce genre de photographie car il aura un article dédié un peu plus tard sur mon site.

Voilà pour ce premier article de présentation assez rapide sur la photographie, en espérant avoir répondu à quelques questions, je vous dit à jeudi pour le prochain article qui sera une petite chronologie des grandes dates de la photographie !

ENVIE DE LAISSER UN COMMENTAIRE ?

Please enter your comment!
Please enter your name here