On le découvre et y retourne grâce à sa programmation. Le festival des Moissons Rock a présenté son édition 2018 avec comme tous les ans depuis 2016 deux soirée de concerts. Et cette édition a vue pour la première fois en 24 ans la venue d’un groupe de Metal sur les planches du festival.

C’est un festival que j’ai découvert en 2016 à l’occasion de la venue de plusieurs groupes de musique dont je suis fan (H.F. Thiefaine, Dewolff…). L’année dernière il se déroulé en même temps que le festival Plouckstock donc c’est bien une retrouvaille en 2018 grâce encore à une excellente programmation.

Moissons musicales à Juvigny

Le festival des Moissons Rock est un festival de musique de taille moyenne se déroulant  tous les ans à Juvigny, à 15 minutes de Chalons-en-Champagne. Proposant une affiche hétéroclite sur deux jours, le 18 et 19 mai cette année, il rassemble pas mal de festivaliers du département venus profiter de la programmation unique. Le tarif de 42€ pour les deux jours en prévente peu paraître un peu élevé mais on le retrouve chez certains autres festivals et cela ne refroidis pas les festivaliers venus en masse cette année encore. Un peu moins de 4000 personnes sur deux jours ont en effet fait le déplacement !

Les festival fonctionne autour de deux scène ; une grande sous un gigantesque chapiteau et une petite de manière à ce que la musique et l’ambiance ne retombe plus une fois passé l’entrée du site. On retrouve aussi l’habituelle buvette, avec pas mal de bonnes bières et un choix de frites/sandwitch, un stand de prévention et une zone pour que les artistes puissent installer leur merch’. Et pour ceux souhaitant dormir sur place les organisateurs ont prévus un petit camping « à l’arrache » au bout du parking avec des toilettes sèches et une zone pour les camions/camping-car. Il y’a aussi la mise en place de navettes gratuites à direction de Reims et de Chalons.

Moissons Rock, Moissons Reggae, Moissons Metal

Vous vous en doutez, je l’ai pas mal répété, c’est la programmation qui nous fait venir au festival. En effet entre les grosses pointures qui nous décide à venir et les groupes qu’on y croise qu’on ne connaissait pas, c’est un réel plaisir de découverte chaque année. Trust,  Ultra Vomit et Yaniss Odua m’ont fait venir mais j’ai pris autant de plaisir à découvrir des groupes comme La Poison, La Villa Ginette et Ko Ko Mo… Et malheureusement pour moi j’ai eu ma première expérience d’un groupe que j’ai complètement détesté (ce qui m’a donné l’occasion d’aller visité le camping). Donc voici l’affiche des 10 groupes présent lors de cette 24e édition :

  • La Villa Ginette : groupe de chanson actuelle qui commente la vie contemporaine au fil de thèmes insolites cousus de textes décalés.
  • Ko Ko Mo : une réelle claque et découverte musicale pour moi. Le duo de Rock Britannique a électrisé le début de soirée à grand coups de riffs de guitare et de mélodies Rock’n’Roll.
  • La Poison : une autre bonne découverte pour moi. Le groupe d’electro-rock à l’univers complètement barré et au spectacle scénique énergique n’a laissé personne indifférent. C’est rythmé, joyeux, entraînant, ça met de bonne humeur !
  • Trust : qui ne connais pas ce groupe mythique de Rock des années 80-90 au titre phare « Antisocial ». Car oui il faut le reconnaître hormis pour les fans on ne connais qu’un ou deux titre du groupe alors qu’ils ont une impressionnante discographie. C’est d’ailleurs à l’occasion du lancement de la tournée de l’album « Dans le même sang » que le groupe, qui n’a pas perdu de son panache, est venu se produire sur les planches des Moissons Rock.
  • Yaniss Odua : le chanteur de reggae/roots avec près de 30 ans de carrière a proposé un set alliant ses titres les plus connus avec des nouveaux issus de son album « Nouvelle Donne ». Un grand moment de partage pour clôturer comme il se doit ce premier soir de concert.
  • Quintana Dead Blues Experience : début du second jour et une nouvelle claque musicale. Une expérimentation artistique autour du Rock’n’Roll par un « homme orchestre » à la maîtrise de sa guitare et de la musique impressionnante !
  • Joli Falzar : groupe de chanson française originaire de Troyes qui avait la lourde tache de maintenir l’ambiance entre les groupe et s’en est sorti avec brillot.
  • Minuit : comme je l’ai dit plus haut c’est la première fois en 15 ans a écumer les concerts qu’un groupe me fait ressentir cela. C’est un peu la caricature d' »Artistes-nés » et le concert des Parisiens en déplacement en province. Une musique approximative pourtant joué par des musiciens d’un certain talent mais le plus gros blocage a concerné la chanteuse. Je ne sais pas si c’est un jeu scénique ou bien l’attitude normale mais elle est restée planté à sa place sans énergie, avec un air de dédain… Un concert que je n’ai pas du tout apprécié.
  • Naâman : chanteur de Hip-Hop/Reggae déjà de passage en 2016 qui a la réputation d’une énergie débordante sur scène. Et en effet il a encore proposé un show enflammé avec quelques nouvelles chansons issues de son album « Beyond ».
  • Ultra Vomit : et du lourd pour conclure cette édition avec la venue pour la première fois d’un groupe de metal. Leur nouveau spectacle est juste excellent, reprenant les codes de la culture metal en les mixant avec paroles humoristiques avec un côté volontairement absurde, influencées par le monde des dessins animés, de la publicité et de la culture populaire.

Ce fùt une excellente édition cette année et je vous conseil de ne pas rater l’année prochaine ! Vous trouverez en dessous la fiche sur l’événement qui vous donnera toutes les informations et liens utiles sur le festival Moissons Rock.

Infos pratiques :

A voir aussi : 

Personnellement j’ai âte de voir ce qu’il vont nous trouver comme programmation pour la 25e édition ! En tout cas rendez-vous l’année prochaine.

ENVIE DE LAISSER UN COMMENTAIRE ?

Please enter your comment!
Please enter your name here